City guides

City guide: découvrir Lisbonne en 4 jours

2 octobre 2016
City guide: découvrir Lisbonne en 4 jours

Hello!

Comme promis, je vous ai préparé par ici un petit cityguide basé sur mes 4 jours de rêve passés à Lisbonne le mois dernier. J’avais envie d’y séjourner depuis un bon moment et je cherchais pour cet été une destination pas trop lointaine, abordable et ensoleillée donc quand ma copine Amandine m’a proposé d’y aller, je n’ai pas hésité plus d’une demi-seconde. On m’en avait énormément parlé, je connaissais beaucoup de personnes qui y étaient allées et avaient aimé, du coup je craignais un peu d’être déçue parce que mes attentes étaient super élevées. Et bien, pas du tout! Lisbonne est parvenue à dépasser tout ce à quoi je m’attendais. C’est une ville où il fait vraiment bon vivre: une architecture riche, des couleurs à t’enflammer le moral, des habitants attentionnés et souriants, un soleil au zénith (en tout cas dans notre cas) et plein de bonnes adresses pour bien manger et boire pour un budget très raisonnable.

On a décidé de partir à Lisbonne mi-juin ce qui nous a permis de bien anticiper la réservation de l’hébergement et des billets d’avion pour avoir des tarifs canons. En même temps, il était nécessaire de ne pas trainer pour l’hébergement car nous cherchions un Air Bnb et ceux que qu’on avait repérés se remplissaient à vue d’oeil sur la période qu’on visait. On a donc rapidement booké l’appartement de Dolores que je recommande très chaudement. Déjà il est super grand (environ 80m2), il dispose de 2 chambres doubles et est idéalement situé dans le Bairro Alto, à proximité de plein de petits bars et restaurants mais pas non plus au coeur de l’activité nocturne. Il est super abordable et Dolores est juste adorable, elle fera tout pour faciliter votre séjour et vous rendre service! Côté avion, en s’y prenant 3 mois avant,  on a pu avoir des tarifs en dessous de 100€ avec Transavia au départ de Lyon.

4 jours à Lisbonne, sur le papier ça parait suffisant mais au final, après en avoir parlé avec les copains, potassé les guides touristiques, les listes de bonnes adresses de nos Yelpeurs préférés et dévoré les blogs, on s’est retrouvé une tonne de lieux à visiter et plus d’endroits où manger que de repas prévus dans le séjour >_< On a donc essayé de s’organiser au mieux pour avoir un programme bien ficelé pour profiter au maximum mais avec la dose d’improvisation nécessaire pour se laisser surprendre.

vue-depuis-air-bnb

La jolie vue depuis l’appartement

JOUR 1: BELEM, LX FACTORY ET LE TIME OUT MARKET

Le programme de cette journée illustre bien ce concept car ce qui était prévu initialement c’était uniquement de visiter le quartier de Belém. On est descendu à pied jusqu’à la gare de Cais do Sodre pour commencer à visiter un peu Lisbonne et on a choisi de prendre le train pour rejoindre Belém qui se trouve à environ 6 kms du centre. Vous pouvez aussi y aller avec la ligne de tram n°15, la fréquence de passage est plus importante mais il est blindé (on l’a pris au retour pour pouvoir nous arrêter au LX Factory) et le trajet dure plus longtemps. Pour ce qui est de l’utilisation des transports, je vous laisserai étudier le sujet avec cet article parce que j’avoue que même après les avoir pratiqués, je n’ai toujours pas tout compris! Mon conseil est d’acheter à votre arrivée une carte pour les trajets en métro, tram, bus et de mettre un peu d’argent dessus (la carte coûte 0,50€) puis de la recharger au coup par coup ensuite pour être sûr de ne pas perdre votre solde. Si vous prenez le train pour aller à Sintra et à Belém, vous devrez acheter une 2ème carte spécifique (toujours à 0,50€). Ces cartes vous permettent de payer chacun de vos trajets moins chers qu’en prenant des billets pour chaque type de transport sur place (parfois la différence de prix est vraiment importante) et de ne pas perdre de temps pour accéder aux transports.

On a traversé un petit parc puis le centre du quartier de Belém pour atteindre le Monastère des Hiéronymites devant lequel se tenait une file d’attente impressionnante. On avait lu dans notre guide touristique que l’accès était gratuit jusqu’à 14h tous les dimanches et bien sachez que… pas du tout! Depuis 3 ans, ce n’est valable que le premier dimanche de chaque mois! Merci l’édition du guide touristique pourtant récente mais pas à jour… On a donc eu un peu les boules de dégainer un billet de 10€ pour la visite mais l’architecture est si jolie que ce serait dommage de s’en priver. On a ensuite rejoint le bord du Tage pour voir le Monument des découvertes (c’est de Belém que sont partis beaucoup de grands explorateurs portugais) mais malheureusement, on n’en a pas vu grand chose car il est actuellement en travaux et complètement caché par des échafaudages #pointloose. Pour se consoler, on a d’abord pris un petit jus de fruits fraichement mixés à un foodtruck puis on a jeté notre dévolu sur une brasserie à ciel ouvert avec vue sur le Tage repérée sur Yelp: A margem. Du choix et des prix très corrects vu son emplacement, j’y ai mangé une très bonne salade de chèvre chaud avec un petit coulis de cranberries à moins de 10€!

A savoir que dans les restaurants portugais, il y a quelques notions qu’il est bon de maitriser: le pain n’est pas systématiquement servi avec le repas et il est payant (environ 2€), la garniture est aussi souvent en supplément (compter autour de 3€), tout ce qui est posé sur votre table en guise d’apéritif (cacahuètes, olives…) vous sera aussi facturé. Enfin, il n’existe pas d’eau en carafe, il vous faudra commander de l’eau minérale.

belem

exterieur-monastere

monastere-1

On a ensuite été voir la Tour de Belém sans monter dedans puis on a repris notre chemin en sens inverse pour rejoindre le jardin botanique. Son calme et ses petits coins ombragés étaient bien agréables car c’est une zone très touristique et il faisait 30° ce jour-là mais sa visite coûte 2€ et ce n’est pas très justifié. Il est assez petit et on a la sensation qu’il n’est pas vraiment entretenu. Il y a sûrement des jardins plus jolis dans Lisbonne peut-être même gratuits. En sortant du jardin botanique, direction la fameuse pâtisserie Pasteis de Belém dont on nous avait tant parlé. Les pastéis sont cette fameuse pâtisserie locale à base de pâte feuilletée et d’une sorte de flan (je dis « une sorte » car pour moi qui n’aime pas du tout le flan, ça n’a rien à voir en fait, c’est juste mille fois meilleur) à recouvrir de sucre glace ou de cannelle, qui est juste carrément divine! Armez-vous de patience, la file d’attente est longue et la concurrence des autres touristes féroces jusqu’à l’arrivée en caisse mais vraiment ça vaut le coup. D’autres adresses au centre ville ont aussi ravi nos papilles sur le même thème (oui, on est des filles investies pour faire des comparatifs de ce style ^^) notamment Casa Da Brasilera et Manteigaria.

Ensuite go au LX Factory à quelques stations de tram de là! On m’avait vendu du rêve en comparant l’ambiance de cet ancien quartier industriel à Brooklyn et à Candem market mais j’avoue qu’il y a de l’idée: une librairie installée dans une ancienne usine désafectée dont on a gardé les unités de production, des terrasses verdoyantes, des stands en plein air de créateurs, de producteurs locaux, des petites boutiques de déco, du street art, on se sent vraiment bien dans cet environnement à profiter de la fin de l’après midi!

 lx-factory-restaurant

librairie-lx-factory

librairie-lx-factory-2

street-art-lx-factory

street-art-lx-factory-3

street-art-lx-factory-2

lx-factory-terrasse

Après une pause citronnade, on reprend le tram pour arriver au centre ville et on décide d’aller faire un tour au Time Out Market pour diner. Le Time Out Market est un très joli lieu qui ressemble à un énorme loft, tout ouvert, avec au centre plein de grandes tables pour déguster les bonnes recettes des 23 restaurants, 10 stands et des 4 bars qui se partagent l’endroit. C’est top si vous venez à plusieurs et que vous avez des goûts différents car chacun pourra trouver son bonheur (plats typiquement portugais mais aussi sushis, fruits de mer, burgers, tapas…) et se retrouver et s’attabler ensemble pour les consommer. Ce que j’ai testé ce soir là était ultra frais: tartare de saumon accompagné de guacamole, dés de tomates et de mangue et en dessert de la ricotta avec de la confiture de courge et des noix. Le tout pour une douzaine d’euros. Nous étions assises à côté d’un couple d’allemands avec qui nous avons échangé nos bons plans touristiques, super convivial!

time-out-market

tartare-de-saumon

JOUR 2: SINTRA ET SES ENVIRONS

Quand j’en ai parlé avec les personnes qui s’étaient rendues à Sintra, j’ai compris que même s’il fallait faire 1h20 de train aller-retour pour s’y rendre, c’était un coin à ne pas louper! Et tellement!!! On était un peu perplexe en préparant cette 2ème journée la veille au soir car il est noté partout qu’il est impossible de visiter tous les points d’intérêt (palais, châteaux, centre ville…) en une journée or c’est bien le temps qu’on avait. Les billets d’entrée pour l’intérieur de ces points d’intérêts étaient assez chers (entre 10 et 15€ chacun) et seulement 2 bus qui semblaient pris d’assaut permettaient de se rendre d’un lieu à l’autre sans trop perdre de temps. Bref, on est parti en mode impro, tout en ayant une petite idée de nos préférences. En arrivant sur place, on a été assailli de propositions de visites guidées en mini-bus ou en coccinelle pour lesquelles on a pris quelques renseignements mais qui sentaient le piège à touristes. Puis nous sommes tombées sur Lidia de l’organisme Greenwalk qui, elle aussi, proposait une visite guidée mais cette fois en jeep incluant la traversée du parc naturel. Au début, la durée annoncée de 5h nous a un peu effrayées et le prix aussi: 55€ pour 2. Puis un couple de jeunes allemands (oui, oui beaucoup de connexion avec les allemands pendant ce séjour ^^) est venu se renseigner et était également intéressé. C’est comme ça qu’on est parti en road trip avec Sandra et Aloïs pour 32€ par personne. Lidia commentait en anglais mais traduisait dans un très bon français quand on avait du mal à tout capter. On est revenu presque 6h plus tard enchantés! Le circuit en jeep a permis d’accéder à des coins retirés et quasi- déserts qui nous donnaient l’impression d’être VIP, les allemands étaient très sympas et posaient des questions hyper intéressantes et notre guide avait des connaissances impressionnantes sur le circuit. On est passé à proximité du quinta da regaleira (dont les jardins semblent valoir le détour si vous avez le temps de vous y arrêter) et on a roulé à travers le parc naturel pour d’abord grimper jusqu’au convento da peninha d’où la vue est somptueuse. Puis direction le point le plus occidental d’Europe, Cabo da roca, duquel on peut admirer également la vue depuis la falaise avant de s’enfoncer dans les bambous et de tester les amortisseurs de la Jeep pour admirer un point de vue un peu différent et tout aussi joli en haut d’une falaise avant de rejoindre la plage de sable d’Adraga pour une petite pause café. Point d’arrêt suivant: le joli palais da pena très coloré dont on a décidé de visiter les jardins. Un vrai palais de princesse avec des jardins luxuriants et une vue panoramique sur le château des Maures (le billet donne accès à tout l’extérieur du palais), une architecture qui vaut vraiment d’aller y jeter un coup d’oeil de près. Retour tranquille au centre ville alors qu’il est déjà 19h, on a définitivement pas vu le temps passer et on a vraiment eu la sensation de bien profiter. On se promène un peu dans le centre qui est assez petit et retour à Lisbonne.

vue-convento-peninhos

parc-naturel-sintra

cabo-do-roca

palais-da-pena

jardins-palais-da-pena

vue-chateau-des-maures

sintra

Pour diner, on avait ciblé un bar de tapas pas loin de l’appartement mais beaucoup de monde attend déjà à l’extérieur du coup on capitule. On trouve ensuite un bar repéré sur Yelp qui propose du fado, genre musical typique dont les chants souvent mélancoliques  sont accompagnés de guitares, mais là aussi c’est complètement bondé. On en déniche un autre, Mascote da atalaia, complet lui aussi mais dont la serveuse, adorable, propose de prendre notre nom et de repasser une vingtaine de minutes plus tard. Juste le temps de prendre l’apéro à l’appart et d’enfiler une veste et nous voilà de retour. Et là, on a vécu une soirée juste hallucinante. Je vais faire court car je pense qu’il serait très compliqué de pouvoir décrire ce qu’on a ressenti ce soir là mais, alors que hors contexte, ce type de musique ne me séduit pas du tout, soyons clairs, le voir interprété par des professionnels à différents stades de leur carrière (Maria Amelia Proença, la tête d’affiche pratique depuis 68 ans) est vraiment prenant. L’émotion et la générosité de ces artistes qui se produisent dans un coin de restaurant (il n’y a même pas de scène) est immense et vaut vraiment le coup d’être vécue. A savoir aussi que nous n’avons payé aucun supplément pour assister au spectacle de Fado et qu’on s’est régalées avec des tapas au prix très abordables.

JOUR 3: VISITE DU CENTRE DE LISBONNE (TRAM 28, ALFAMA, PORTAS DO SOL…)

Après 2 journées bien chargées, on a décidé de lever un peu le pied pour cette dernière journée complète à Lisbonne et de se promener dans le centre. On voulait prendre le fameux Tram 28, ultra typique qui permet d’accéder à des rues très étroites et d’apercevoir plusieurs monuments de la ville. Direction la gare de Rossio, son point de départ, où on fait la queue pendant pratiquement 45 minutes en plein soleil tellement nous sommes nombreux à avoir eu la même idée (je n’ose même pas imaginer en plein mois d’août) et finalement quand on est enfin dedans, debout et compressé, j’avoue qu’on apprécie moyennement la balade. D’ailleurs, on n’a même pas fait le tour complet et on est descendu à l’arrêt Portas do sol à proximité du restaurant où on voulait déjeuner. Après avoir admiré la vue depuis le belvédère, direction Chapitô a mesa, un restaurant avec vue lui aussi et avec une jolie terrasse au calme. Une adresse un peu cachée (il faut traverser une petite boutique du même nom pour s’y rendre) où, encore une fois on mange bien pour un prix très raisonnable.

portas-do-sol

portas-do-sol-2

chapito-a-mesa

On s’est ensuite baladé dans les adorables rues colorées de l’Alfama, à proximité du château St Georges, on a visité la cathédrale Sé puis on est passées par la place du Commerce, le bord du Tage jusqu’à Cais do Sodre pour finir par remonter jusqu’à un rooftop bien caché pour prendre un verre en admirant le coucher du soleil: le Park bar. Ce bar est situé sur le toit d’un parking couvert, d’où son nom et on accède par le parking! Une fois arrivé là haut, les places assises sont chères mais pas les boissons puisqu’un mojito vous coûtera seulement 6€!

vue-depuis-le-park-bar

On tente d’enchainer sur le même bar à tapas que la veille mais il est écrit qu’on n’irait pas car il y a encore plus d’1h d’attente. Au hasard des rues, on en trouve un autre, le 11 tapas, dont un couple de français sort (ah oui, j’ai oublié de vous dire qu’à Lisbonne, il y VRAIMENT des français partout, c’est un peu désespérant pour le dépaysement haha) et nous le recommande. Ambiance cosy (malgré la TV qui diffuse du foot c’est dire), service souriant et surtout des tapas énormes et de très bonne qualité pour un prix dérisoire!

JOUR 4: AQUARIUM ET SON QUARTIER

Après un brunch foireux au café Croissant Gigante que je vous déconseille fortement à part si vous êtes fan des oeufs à base de poudre et des yaourts aromatisés biphasés (je ne savais même pas que ça existait, l’un comme l’autre), direction l’aquarium! On a eu la chance de pouvoir exceptionnellement laisser nos bagages dans l’appartement dont le check out était à 11h mais sachez si besoin qu’il y a un système super pratique pour pouvoir visiter sans se charger si votre avion décolle en fin de journée, c’est le luggage store à proximité de Cais do sodre. On était passées se renseigner, on a été très bien accueillies et les prix sont honnêtes.

Le prix de l’entrée à l’aquarium est assez élevé (17€ sur place, -10% en passant par Internet) mais il est clairement justifié. Il s’agit du plus grand aquarium d’Europe et il est magnifique. Il possède un bassin à 360° accessible depuis les différents étages et où cohabitent de nombreuses espèces de poissons. Avec ces vitres gigantesques, on a vraiment l’impression d’être immergé dans l’océan. On y voit aussi des animaux d’une mignonnerie extrême: loutres, puffins, pingouins… Je pense par contre qu’il vaut mieux le faire en début ou fin de journée car avec la foule ça doit être assez frustrant de ne pas pouvoir accéder partout sans galérer. Et à savoir aussi que les panneaux d’information sont traduits en anglais mais pas en français alors révisez votre vocabulaire de la mer 🙂

On s’est ensuite promené dans le quartier de l’aquarium, très moderne, qui change beaucoup du reste de la ville mais qui vaut le coup d’oeil.

pingouins

nemo

aquarium

quartier-aquarium

quartier-aquarium-2

Après un peu de shopping dans le centre ville, il est déjà l’heure de sauter dans un taxi pour rejoindre l’aéroport, les valises pleines de pasteis pour surmonter le blues du retour et la tête pleine de soleil et de bons souvenirs! Il me reste encore plein de villes d’Europe à visiter mais c’est certain, je reviendrai à Lisbonne!

Bonne fin de week-end à tous et bonne semaine!

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply Nahima 10 octobre 2016 at 20 h 30 min

    Ces paysages sont si variés!! Je suis agréablement surprise!Tes photos sont magnifiques…et ce bleu du ciel!! Ca fait rêver!!^^Merci pour ce City guide vraiment complet…Tellement hâte d’y déposer un de ces 4 mes valises…Des bises ma belle!

    • Reply Pink Blizzard 11 octobre 2016 at 5 h 56 min

      Merci pour ton petit mot par ici ma jolie. Ravie que ce city guide t’ait plu et donné envie de mettre Lisbonne dans tes destinations à visiter 🙂 Des bises, passe une belle journée!

    Leave a Reply