Non classé

#NousSommesCharlie

8 janvier 2015

Cette semaine mon article hebdomadaire n’attendra pas dimanche et ne traitera pas des thèmes que j’ai l’habitude d’aborder. J’ai besoin d’écrire, là, maintenant et j’ai envie de partager avec vous ce que je ressens, de mettre sur le papier ce qui tourbillonne dans ma tête depuis hier midi.

BougieCharlie

Je suis dans le TGV, je rentre de Paris après 2 jours passés là bas en déplacement et je me sens toujours sonnée par ce qui s’est passé. Mes écouteurs vissés dans les oreilles avec Fauve en boucle, je revois mes yeux se poser sur l’écran dans la cafétéria en attendant mon café et découvrir le bilan de cette barbarie, les images en boucle sur BFM puis lire le récit de l’attentat sur Twitter. J’ai encore du mal à mettre des mots sur tout ça tellement je me sens dans un état second. Comment peut-on être témoin de ça en 2015? Comment est ce possible que des journalistes puissent mourir pour s’être exprimés à travers leurs dessins, avoir refusé de céder à l’intimidation et aux menaces de mort? Comment cette horreur peut-elle être la triste réalité?!

J’ai cette sensation que l’intolérance se développe, que le racisme s’affiche de plus en plus et ça me fait tellement flipper… Je viens de passer 2 jours dans le cadre de mon boulot avec des asiatiques et des africains et c’était tellement passionnant de comparer nos cultures, nos habitudes, nos spécialités culinaires… Comment certaines personnes peuvent penser que la différence n’est pas une richesse? J’ai la chance d’avoir vécu dans une ville où la mixité sociale était omniprésente et pour moi c’est une évidence. Et heureusement, je suis entourée de gens intelligents et profondément gentils, ça aide à garder espoir et à continuer le combat.

Je ne vais pas disserter pendant des heures mais j’avais besoin de vous faire part de tout ça ici même si c’est écrit à l’arrache et en vrac. Gardons en tête les 18000 personnes aux Terreaux hier, les bougies aux fenêtres depuis le drame et surtout cet élan de solidarité face à la barbarie. Notre République saigne mais elle est debout et ne cédera pas à la terreur. Continuons de prouver que la France c’est aussi des millions de personnes qui ont pour valeur fondamentale la tolérance, restons soudés, faisons bloc et luttons contre les amalgames qui font forcément suite à cette tragédie.

Pour terminer cet article, j’ai envie de citer 2 extraits de textes de Fauve qui sonnent encore plus justes que d’habitude:

« Frères d’armes
Sœurs d’armes
Cohésion blues
Au bout de la jetée
Face au vent
Sur les chemins de forêt
Sur le parvis des églises
Sur le pont des bateaux
Et même la tête sous l’eau
Dans les joies
Dans les peines
Toujours en cercle serré
Toujours debout
Espoir blues »

Fauve, Jeunesse talking blues

« J’sais pas pour toi, mais pour moi ce sera,
La tête haute, un poing sur la table
Et l’autre en l’air, fais moi confiance
Avant de finir six pieds sous terre, j’aurais vécu tout c’qui a à vivre
J’aurais fait tout ce que j’peux faire
Tenter tout ce qui a à tenter
Et surtout j’aurais aimé »

Fauve, Loterie

Je vous envoie plein de love <3

Charlie par Pénélope

Crédit photo Pénélope Bagieu

 

 

6 Comments

  • Reply Eve 8 janvier 2015 at 23 h 55 min

    coucou Gaelle,
    Je suis un peu comme toi depuis hier mais tout reste bloqué à l’intérieur… En plus de la colère de ce qui s’est passé hier, je craignais les conséquences, les réactions (FN etc…) et entendre dès aujourd’hui qu’un kebab a brûlé, qu’une mosquée a été visée par des grenades…. Ca me donne la nausée et ca m’inquiète pour l’avenir… Restons forts, soudés… Y a plus que ca!!! A bientôt…

    • Reply Pink Blizzard 9 janvier 2015 at 0 h 03 min

      Coucou Eve,
      La même pour moi, je t’avoue que j’ai eu du mal à écrire cet « article » et que j’ai vraiment posé les idées sur le papier en vrac parce que je voulais exprimer « l’essentiel » et le partager. Mais je sens que le blocage que tu décris est toujours là également. C’est tellement ahurissant et horrible que ça a vraiment un aspect irréel. Moi aussi je suis inquiète pour l’avenir je ne peux pas le nier mais comme tu dis, il faut faire face ensemble pour être plus forts que la bêtise humaine, la haine et l’intolérance. Merci pour ton passage ici! A très vite!

  • Reply Nelly 9 janvier 2015 at 20 h 50 min

    Merci Gaëlle pour ces belles pensées et ces écrits plein de sagesse et de douceur. Je te rejoins bien sûr dans chacun des mots que tu as écris. Où est donc passée la tolérance, le respect, le vivre ensemble, la liberté? La France a su montrer en quelques heures qu’elle tient à ses valeurs de LIBERTE et d’EGALITE, en agissant dans la FRATERNITE. Comme Eve, effectivement, il est important que tous nous restions soudés, mais les actualités nous le montre depuis mercredi, nous exprimons à travers le monde notre volonté de conserver et de respecter cette chère liberté d’expression.A très vite ma belle. Je t’embrasse.

    • Reply Pink Blizzard 9 janvier 2015 at 20 h 59 min

      Merci à toi ma belle pour ce très joli commentaire. Même si je ne peux pas nier mon inquiétude face à cette intolérance que j’ai l’impression de voir se développer, tu as raison, le sentiment qui domine depuis le début de ces atrocités est la solidarité et la fraternité et nous allons tout faire pour que ça perdure! No pasaran! Je t’embrasse aussi <3

  • Reply Lamalice 10 janvier 2015 at 9 h 28 min

    Merci pour cette belle plume….
    Je ne peux en dire plus, la tristesse me domine… moi qui n’est jamais peur aujourd’hui oui je l’avoue la peur me trottine dans la tête.
    Je me dis toujours ça ne n’arrivera jamais…. Non jamais chez nous, jamais en France….
    C’est arrivée…. à nous d’être SOLIDAIRE et de montrer que nous sommes ENCORE debout!
    Je rajouterai juste que de là -haut notre Cabu, Charb et les autres doivent bien se marrer : tuer des journalistes et mourir dans une imprimerie et mourir dans un hyper C….. le comble du comble.
    Longue vie à Charlie Hebdo
    Merci Gaëlle

    • Reply Pink Blizzard 10 janvier 2015 at 11 h 02 min

      Je te rejoins ma belle sur ce sentiment de peur mais comme tu dis il faut qu’on soit solidaires, qu’on clame haut et fort nos valeurs et qu’on les défende comme c’est déjà le cas aujourd’hui. Moi qui pensais qu’il n’était plus nécessaire de s’élever contre le FN car ça me paraissait une évidence de ne pas cautionner l’extrême droite, aujourd’hui je me dis qu’il faut reprendre le combat… A demain 🙂

    Leave a Reply