Musique

Hello Strange, le live unplugged des Girls in Hawaii

16 novembre 2014

Hello!

Alors que je prévoyais initialement de vous parler beauté cette semaine, le live des Girls in Hawaii auquel j’ai assisté hier au Radiant-Bellevue a bouleversé mes plans! Je ne pouvais pas ne pas vous en parler pendant que mon ressenti est encore frais! Je les avais loupés en Décembre dernier à l’Epicerie Moderne de Feyzin et cette année ce n’était encore pas gagné car ne sachant pas trop quel serait mon programme, j’ai pris ma place à 15h pour le soir même mais heureusement que je me suis décidée car ce live est vraiment du genre qui reste ancré dans les oreilles et dans le coeur.

Girls in Hawaii Organeum

En 2003, ce groupe belge avait sorti un premier album intitulé From Here to There que j’ai beaucoup écouté notamment le single Bees and Butterflies découvert sur une génialissime compil pop rock dédiée aux groupes belges. Cette compil m’a d’ailleurs permis de découvrir d’autres petits bijoux de leurs compatriotes comme dEus, Hollywood Porn Stars, Venus ou encore Ghinzu. J’ai toujours beaucoup accroché à la musicalité des titres de Girls in Hawaii et aux voix des 2 chanteurs principaux Antoine et Lionel. L’univers du groupe me rappelle beaucoup (et je ne suis pas la seule quand on lit des articles les concernant) le groupe américain Grandaddy. Le genre d’album qu’on écoute en voiture en laissant voguer ses pensées ou calé sur son canapé un jour maussade et qui vous transporte. Petit teaser:

Depuis From Here to There, j’avais un peu lâché l’actualité du groupe qui pourtant été riche avec une tournée des grands festivals d’été puis à la suite de la sortie de l’album aux Etats-Unis en Octobre 2005, le groupe y avait assuré une mini-tournée acoustique en Avril 2006. Leur deuxième album, Plan Your Escape, sorti en Février 2008, soit quatre ans après le premier, a été enregistré avec l’aide de Jean Lamoot (qui a travaillé entre autres avec Noir Désir et Bashung). En Mai 2009 le groupe a sorti un DVD intitulé Not Here, documentaire relatant la vie du groupe lors de la tournée Européenne qui a suivi. Le décès de Denis Wielemans, le batteur du groupe en Mai 2010 marque le début d’une période de silence de 2 ans pour les membres de Girls in Hawaii qui ne parviennent plus, pendant cette période douloureuse, à envisager un avenir au groupe. Mais la vie reprendra le dessus et après une période de deuil et d’isolement, le groupe commence à travailler sur Everest, son 3ème album, en septembre 2012 qui sortira un an plus tard. Everest est à mes yeux un album moins accessible mais qui s’apprivoise petit à petit pour révéler une épopée qui transporte. On y sent une grande mélancolie mais aussi une force d’aller de l’avant que je trouve communicative.

Le concept du live « Unplugged » m’intrigue et m’attire. D’abord parce qu’on se souvient tous du magistral album de Nirvana et de ses versions réarrangées et aussi parce que j’ai eu l’occasion de voir des artistes comme Eiffel qui a réarrangé une grosse vingtaine de ses morceaux pour une tournée cordes et vents dont le concert au Ciel à Grenoble m’a particulièrement marqué ou encore de la tournée acoustique de K’s Choice (encore des Belges, décidément) et ce délicieux moment passé dans une ambiance feutrée au Rideau rouge à Annemasse. Je passe donc ma journée du 11 Novembre à écouter les 2 albums que je ne connais pas au casque et je me dis que vu leur richesse musicale, je ne pourrais pas être déçue.

La première partie est assurée par Azerty qui est également un groupe Belge. Pour une fois, je n’ai pas été jeter une oreille sur YouTube et je découvre donc en live. Je dois l’admettre, je ne suis pas forcément très tolérante avec les premières parties même si j’ai conscience que ça doit être compliqué de jouer devant un public qui attend le groupe suivant. Et là ce que j’ai apprécié déjà c’est que le style d’Azerty est dans la lignée de Girls in Hawaii. Composé de 2 membres, Pierre et Arnaud, belges également, parfaits représentants de Movember avec leur moustache et leurs lunettes ^_^ Leurs voix se complètent bien et ils m’embarquent dans leur univers assez planant. Gros coup de coeur pour leur reprise de Heart-shaped box, un de mes titres préférés de Nirvana, très joliment réarrangé! Je vous laisse admirer le résultat:

Azerty 1

Azerty 2

Place ensuite aux Girls in Hawaii. Rien qu’en voyant le nombre d’instruments sur scène, on sait que ça va envoyer du lourd. Et ça se confirme rapidement après l’arrivée des 6 membres du groupe sur scène avec en ouverture Where do your tears come from issu de l’EP Refuge sorti cette année. Le groupe pose une ambiance assez cosy qui m’embarque immédiatement et qui me rappelle très fortement Grandaddy dans les envolées vocales. Les morceaux s’enchainent, de nombreux extraits d’Everest mais aussi de leur premier album tous réarrangés. On sent un travail de dingue derrière (ce que le groupe confirmera: 3 mois de travail non-stop) car aucun détail n’est laissé au hasard. Tous les membres du groupe sont multi-intrumentistes et j’ai lu en préparant cet article que pour corser le contexte et se mettre en danger le groupe s’est astreint à utiliser des instruments depuis longtemps abandonnés comme la contrebasse, un harmonium indien (instrument à vent), un vibraphone, des marimbas (percussions d’Amérique latine), un minimoog (synthé) ou encore harmonica mais aussi que chacun avait appris à jouer d’un nouvel instrument! On sent une grande complicité entre eux et un grand plaisir à partager ce live si particulier avec le public. Nous avons eu la chance d’être leur 2ème scène sur un total de 20 pour une tournée très intense puisqu’elle ne durera que 2 mois!

Scène GIH

Le public est très réceptif et plutôt studieux, en même temps on est tous assis, ça aide >_< J’ai d’ailleurs repéré des personnes qui comme moi dodelinaient assidûment de la tête en mode chien kitsch à l’arrière des voitures, oufff, je me sens moins seule!!! Tout au long du show, on est emportés dans un délicieux voyage notamment avec les titres Head on, Misses, Head on ou encore Mallory’s heights. Catwalk, The Fog et Bees and butterflies nous ramèneront quant à eux 10 ans en arrière pour notre plus grand bonheur. Le temps passe trop vite et nous arrivons déjà au rappel, une magnifique version d’Organeum hyper épurée qui file littéralement des frissons… Heureusement que le groupe nous a annoncé que Hello Strange, ce live qu’ils définissent comme « revisited and rearranged for intimate places »‘ dont la sortie est prévue 3 jours plus tard est en vente au merchandising et qu’ils viendraient les dédicacer parce que sinon je crois qu’on ne les aurait pas laissés partir!

On a donc la chance de faire l’acquisition de l’enregistrement de ce merveilleux moment dédicacé par le groupe qui prendra le temps de discuter avec chacun d’entre nous avec beaucoup d’humilité et de gentillesse.

Je vous recommande donc très chaudement d’aller voir les Girls in Hawaii sur scène s’ils passent près de chez vous pour cette tournée (des dates sont prévues pour Paris, Rouen, Rennes, Tours, Calais, Saint Nazaire ou encore Mulhouse) mais aussi de jeter une oreille à leurs 3 albums studios et tout particulièrement à ce live unplugged! Pour ma part, il tourne en boucle dans mes oreilles depuis le concert! Je vous laisse avec ma vidéo de cette magnifique version d’Organeum que le groupe nous a joué pour le rappel <3

Bonne écoute et bon dimanche!

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply